PuschkinhausA la fin du XIXème siècle, le bâtiment fait l’objet de multiples transformations. La façade dévoile alors une facture néoclassique tandis que côté rue, l’ouvrage reçoit un enclos s’inspirant de dessins de Carl Hochhaus.

Dans les années vingt du XXème siècle, l’auberge maçonnique était devenue lieu de rencontre pour maintes activités de la région dont l’écho allait bientôt se propager jusqu’aux villes voisines. Après l’interdiction en 1935 de la franc-maçonnerie en Allemagne, la Loge de Mühlhausen fut expropriée et le bien immobilier revint à la ville de Mühlhausen. On notera sa reconversion successive comme halle d’exposition du musée, bibliothèque municipale pour finalement devenir entrepôt.

C’est seulement à partir de 1948 que les archives municipales évoquent de nouveaux détails sur la propriété. Comme il en fut pour bien d’autres loges dans l’Est de l’Allemagne, les propriétaires inscrits au registre foncier avaient pour nom « société pour l’étude de la culture soviétique » à laquelle succéda la « société pour l’amitié germano-soviétique ». Les plans de construction de l’époque attestent de la reconversion en une maison de la culture selon les dessins de Reinhold Schaefer.

Portant désormais le nom du grand écrivain russe Alexandre Pouchkine, l’édifice reprend peu à peu des couleurs grâce à des soirées dansantes et sportives, exposés, lectures, concerts de plein air et projec-tion de films en soirée avant l’apparition des premières discothèques dans les années soixante dix.

La tenue dans nos murs, du 26 au 31 août 1976, d’une des conférences internationales Pugwash contre la course aux armements et pour le désarmement, a valu à la maison une forte audience qui en termes d’investissement, s’est traduite par une renaissance du bien foncier et du jardin.

Après le tournant politique, plusieurs tentatives d’exploitation temporaire par une société issue de la DSF échouent, contraignant le Puschkinhaus à fermer ses portes. Au milieu des années quatre vingt dix, la maison passe sous la coupe de la Grande Loge « Aux Trois Globes » à Potsdam.

PuschkinhausAssociation fondée en 1990 à l’initiative de la Loge franc-maçonnique reconstituée de Mühlhausen, le Priorat de la culture et de l’action sociale (association sans but lucratif) acquiert la propriété foncière le 5 mars 1999 et entame une restauration en profondeur de l’édifice et du jardin.

Le premier travail maçonnique a lieu le 24 septembre 2000 sur l’ancien site retrouvé.

Le restaurant ouvre ses portes le 2 décembre de la même année tandis que le Puschkingarten accueille ses visiteurs dans un Biergarten avec espace événementiel.

A l’ensemble du « Puschkinhaus et jardin » vient s’ajouter en avril 2006 l’auberge Weidenmühle.