Mühlhausen

Le mur d’enceinte de Mühlhausen avec la Frauentor intérieure et la Rabenturm
(Wirtschaftsbetriebe Mühlhausen GmbH; photo: Tino Sieland)

Située au centre de l’Allemagne, Mühlhausen est nichée entre les collines du Hainich et de l’Eichsfeld au nord-ouest de la Thuringe. Avec ses nombreuses tours d’église et son mur d’enceinte quasiment intact, l’ancienne ville impériale se présente au visiteur comme un lieu où il pourra à chaque pas fouler les méandres de l’histoire.

De loin déjà, la silhouette de l’église Ste-Marie campée dans la ville haute accroche le regard du visiteur. En Thuringe, elle est en effet l’église la plus vaste après la cathédrale d’Erfurt. Thomas Müntzer, célèbre réformateur fanatique, prêcha dans cette église et fit de Mühlhausen un centre de la guerre des paysans allemands. Tout près de là, la Rabenturm défendant la Frauentor intérieure offre un magnifique panorama  sur la vieille ville avec son dédale de ruelles médiévales et ses maisons patriciennes restaurées avec beaucoup de charme. D’ici, on peut parcourir une partie du chemin de ronde. Sur la place dite « Untermarkt » se dresse la deuxième église de la ville par ordre d’importance : c’est l’église St-Blaise de type halle à trois nefs. Elle est étroitement liée au nom de Jean-Sébastien Bach, puisque le célèbre compositeur et musicien d’église y fut organiste de 1707 à 1708. L’orgue Schuke de 1959 fut reconstruit d’après la « disposition » conçue par Bach même en 1708.

Par son engagement au fil des décennies, Mühlhausen s’est fait un nom dans la sauvegarde du patrimoine architectural. Les édifices de culte notamment ont été réhabilités à grands frais. Pour beaucoup d’entre eux, de nouvelles affections leur ont été trouvées. Ainsi, l’église St-Jacob héberge aujourd’hui la bibliothèque municipale, insufflant à la nef centrale une toute nouvelle forme de vie.

Le centre actif de la ville d’empire médiévale était l’hôtel de ville. Le corps principal de style gothique avec sa salle du conseil nouvellement décorée abrite aussi les archives impériales de la ville. Aménagées en 1615, elles ont bravé les temps et continuent d’accueillir dans leur mobilier d’époque, les témoignages écrits de la période où Mühlhausen fut ville impériale jusqu’en 1802. S’il est un témoin vraiment célèbre, c’est bien le code de lois de Mühlhausen datant du second quart du XIIIème siècle, car il s’agit du plus ancien code de lois municipal édité en langue allemande.

… vers Mühlhausen/Thuringe (film à vol d’oiseau)

… vers lieu de conférence Puschkinhaus